Un train peut en cacher un autre (2)

Mon dieu, déjà l’épisode deux ! Comme le temps passe.
Et le courrier des lecteurs qui s’entasse à la rédaction.. Ah quel succès…
Bon, pour ceux qui ont oublié le début, je vais inclure un résumé.

Résumé de l’épisode précédent : Louise a mal a la tête, boit du café et fume trop.
Son pote le roi Dominique l’appelle au téléphone.
Louise part au Monte-Alto.

(« Christine F. est un génie de la synthèse. » Paul Valéry)

Episode 2  : Un train peut en cacher un autre

episode2

 

A minuit, Dominique n’arriva pas. C’était un peu contrariant. D’abord, Louise avait froid. Read More

Titre (en cours de recherche)

aspirine

Voici une histoire idiote, sous forme de feuilleton.
Selon toute logique, l’épisode 1 devrait être suivi du 2, du 3, du 4, du 5, du 6, du 7, du 8, du 9, peut-être même du 10 (faut voir…)…et il n’est pas exclu que même ça continue après..et si possible, dans le bon ordre.
Ce feuilleton n’a pas encore de nom car c’est un feuilleton innommable.

Chapitre 1 : une poule dans un mur

Louise avait un mauvais goût dans la bouche.
(Ah, oui, l’héroïne s’appelle Louise, j’ai longtemps hésité entre Louise et Ema, mais à un moment, il a fallu choisir.)( Notez que Lolotte ou Gigi étaient dans l’ordre des possibles aussi..) (ou Luce) (ou Jeanne) (oui, bon, j’arrête) (mais si vous avez d’autres idées, on peut soumettre ça au vote). Read More

Index.php

C’est l’histoire d’une fille qui s’est inscrite à un MOOC qui commençait en janvier, qui sait à peine retrouver un document enregistré, ou qui ferme TOUJOURS la mauvaise fenêtre de son navigateur (« vous êtes sur le point de fermer 14 onglets » ! ANNULER !ANNULER!) ou encore qui tachycarde s’il faut envisager de mettre à jour Firefox.
(ça explique en partie le foutoir qui règne sur ce blog, cette espèce d’inexpérience des bonnes pratiques webiques.)
Bref, elle se lance dans les videos, les tutoriels, les PDF, elle combat le vagrant, et s’attaque au html (qui est tapi dans un bouquet de fichiers. Le fichier est…bon je reparlerai une autre fois des fichiers.)

Et c’est pile au moment où elle découvre ce qu’est un lien absolu que son homme lui annonce triomphalement : « Chérie ! J’ai acheté des billets pour Madère ! »
Sur le coup, elle lève le nez de l’écran et se demande si elle a bien entendu, et, si oui, si le lien absolu ne va pas devenir relatif…
« Pour où ? bêle-t-elle
– Pour Madèèèèèèèèèèèèèère !
– Euh, pour quand ?, j’voulais dire… glapit-elle, car elle parle aussi couramment le renard.
– Pour le 9, c’est dans à peine 10 jours ! lui répond naïvement l’inconscient.
– Mê, mê, mêêêê, re-bêle-t-elle de plus belle, mê tu te rends paaaaaaas compte !!! Comment j’vais faire, moi, avec mon MOOOOOC ?
– Avec ton quoi ?
– Mon MOOC !
– Ah ! ton MOOC ? Ben tu le reprendras après, c’est pas grave ! »

Allez donc expliquer que vous auriez préféré passer toutes vos vacances à mater les videos de M. Mainguenaud ou de N. Delestre, à vous vautrer dans les plaisirs de la soumission du sujet, ou à errer dans des labyrinthes de guingois avec des portes mal alignées, tout ça avec des énigmes débiles niveau C.P. du genre : « département français » ou encore « Vers les aurores boréales » ?

La fille a plus le choix, elle met les bouchées quadruples (doubles, ça suffit pas vu son niveau initial). Si elle est pas au boulot, elle MOOC, 16 heures par jour, sauf quand elle passe l’aspirateur pour se détendre (cf post précédent) ou quand elle prépare ses bidouilles pour décorer son blog ou écrit des histoires pour faire rire les gens.

Bon ce soir j’ai fait ma valise. J’ai « soumis » le projet 2 qui est en fait le 3, mais on va pas entamer une polémique sur la logique ordinale vs cardinale ce soir : que peut-on dire à quelqu’un qui considère que la première pièce a pour valeur 0 ?

Dans ma minuscule valise de cabine il y a deux, oui, deux énormes chaussures de rando, format XXL, genre chaussures de ski (j’ai la cheville fragile), un sac de culottes et de chaussettes dans la chaussure droite, un sac trousse de toilette dans la gauche, dans les interstices, trois T-shirts. Sinon, y avait plus de place pour mon ordi (qui de portable n’a que le nom):
C’est un truc qu’on m’a donné y a dix ans et qui devait déjà en avoir huit à l’époque. De loin, on dirait l’attaché case de Sean Connery dans James Bond. De près aussi.
« T’emmènes quand même pas ton ordi ? s’étonne mon bourreau.
– Ben, comment j’vais valider mes pairs sans ordi ? m’insurge-je-je-je.
– Ben y a des internet cafés là-bas ! hausse-t-il les épaules.
– Ah ? Parce tu crois que j’vais installer Vagrant sur l’ordi de l’internet café de Funchal ? Hein ?!!!! C’est ça que tu crois ? »

Bon, va falloir être forts, les amis ! Sauf pluie battante, grêle, averses de grenouilles, coulées de lave barrant les chemins de rando, peu de chance de voir un nouvel article avant le 22. Mais si vous me donnez votre adresse, j’vous enverrai une carte postale !vacances

 

 

« C’est pas gentil de se MOOCquer ! »

Bon d’accord, c’est pas gentil de se MOOCquer, mais parfois, ça fait quand même du bien…et là, j’ai pas pu résister. (Je résiste rarement, il faut dire, surtout si les perches tendues ont le format séquoia ( c’est une image) ).

(j’adore mettre des parenthèses dans les parenthèses avec des « . » derrière, j’ai l’impression d’écrire en php. (dont acte)).

Mais je m’égare…
Situation : une Christine désespérée va sur le fil de discussion du MOOC  « soumission et évaluation du projet 3 ». (normalement, c’est pas trop mon truc les forums de soumission,  de cuissardes et de martinets : je préfère les trucs plus soft…)

Dans un des posts, je rédige un commentaire (attention, pas une réponse ! non. juste un commentaire…) et là, là, là, (imaginez que c’est écrit en énorme), qu’est-ce que je m’aperçois-je ? de quoi-t-est-ce que je me rends-je compte ?

Que les icônes ont des liens mal branchés, ratés, nuls et non avenus, (c’est le cas de le dire), bref que c’est mal boutonné, que lundi va avec mardi, (un peu comme si la pièce n°5 de votre labyrinthe débouchait direct sur la sortie, voyez ce que je veux dire ?)

liennaze

codelien

 

Essaie d’entrer du code, Lucien, t’auras un lien.

 

Avec celui-ci t’auras une image, même si t’es pas sage !
 

imageliste

Je me suis donc fendue un commentaire,  sous la réponse de M. Delestre :

(je copie/colle)
… Sinon, mais c’est un a parte, les petites icônes, pour que nous puissions dans nos « post » inclure un lien, du code, des listes, sont mal reliées (l’icône code propose un lien; l’icône image propose une citation, l’icône liste propose une image). Ca me fait quand même plaisir de voir que personne n’est à l’abri d’un lien relatif mal branché ! (pouffe de rire, mais gentiment, hein…n’allez pas vous vexer)
et de compléter :
Je rajoute que « vos » liens mal-t-à propos ne se présentent que dans la partie  » commentaire »(partie grise)! Dans la partie « réponse » les liens sont valides (là le script doit être correct, y a quelque chose entre les balises…). Bon alors, ma contribution à l’amélioration du site de Mines Télécom, ça vaut pas l’équivalent de la moyenne au projet 2 ?
Très irrévérencieusement vôtre !

 

gniiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!! y a quand même des moments jubilatoires dans la vie !

 

 

 

 

 

Même pas mal !

Après mon raté « thinglink », j’ai insisté.

Certains appelleraient ça de la persévérance, moi, j’appelle ça de l’idiotie.

Bien sûr, je n’arrive toujours pas à faire apparaître directement l’image bidouillée dans l’article (malgré le code HTML, copié dans l’onglet HTML, cela va de soi ).

mais

si vous cliquez sur le « mais » et que le lien fonctionne (arghhh), vous aurez la chance d’accéder à la bidouille labyrinthique prévue pour être

:—–>