Cuisine interne

pinghtml

fig.8  Devine quel pingback est inscrit au MOOC

Si je me suis inscrite à ce MOOC, c’était pour diffuser aisément mes « bidouilles » graphiques à la poignée de gens qui les apprécient. Je n’ai rien à raconter qui vaille d’être narré dans un blog : je suis nulle en cuisine, je n’ai pas de passion particulière pour les champignons, je n’anime pas de club sportif, bref, ma contribution au partage de contenus risque donc de confiner au zéro absolu. En revanche, j’adore les « bidouilles » : images retravaillées, animées, videos débiles à la web-cam, GIF affligeants, fac-simile farces, faux en tout genre. Pour une minute de bidouille animée, je suis prête à passer huit heures devant l’ordi. Aujourd’hui j’ai fait simple, j’ai réunion à 16 heures.

Pour réaliser la fig.8 par exemple, il  faut :

ingrédients

  • le vieil ordinateur du premier étage, qui a 17 ans, sans WIFI, donc relié par un câble Ethernet à la box (aucune importance, impossible de le connecter de toute façon) ET au scanner. (sans souris, tout ça, cela va de soi).
  • le scanner, donc, qui ne fonctionne qu’avec son binôme, le vieil ordi.
  • l’ordinateur le plus récent (celui qui n’a QUE 10 ans et 12 giga de libres, qui patine avec son seul giga de RAM, ça pour ramer, ça rame) qui est au R.D.C.
  • un disque dur qui contient le surplus, et surtout un petit logiciel de traitement d’images, introuvable maintenant, plus aisé à manipuler que Photoshop, fonctionnant sur le principe de « couches », lui aussi.
  • un crayon, un feutre, une feuille blanche.

réalisation

  1. Dessiner sur la feuille, 2 pingbacks sur la banquise avec le crayon et noircir au feutre.
  2. Galoper au premier étage, allumer « le vieux », attendre qu’il se réveille, connecter le câble du scanner sur le seul port USB encore valide.
  3. Retrouver le scanner sur « poste de travail », sinon changer de port USB.
  4. Scanner le dessin. L’enregistrer sur une clef USB. Comme il y a de fortes chances que la clé USB soir restée au R.D.C., descendre et remonter.
  5. Galoper en sens inverse, sans oublier la clé USB au premier, enregistrer l’image dans l’autre ordi, dans un endroit prévu pour .
  6. Virer la clé USB pour pouvoir connecter le disque dur, vu qu’il n’y a plus qu’un port libre.
  7. Ouvrir Notepad, écrire le texte en HTLM (car vous avez vu la video du MOOC et vous avez super hâte d’utiliser ça !), enregistrer, laisser ouvert.
  8. Ouvrir Photostudio. A partir du dessin scanné (P’tain, où est-ce qu’il est enregistré ?), mettre en couleur, ajouter une couche Texte, copier/coller le texte HTML, oups trop large !, réécrire pour que ça rentre sur la droite, ajouter une couche Texte pour le pingback de gauche (???).
  9. Fusionner les couches. Enregistrer. Vérifier sa présence dans « images » . Ah, tiens, non… (p’tain, j’ai pas enregistré au format JPEG!). Rouvrir, enregistrer dans le BON format.
  10. Ca y est, la bidouille est prête à être insérée ! A condition, au moment de télécharger sur WordPress de se souvenir de son emplacement… évidemment.

 

 

droit d’image !

Allez hop, une petite bidouille, avant de me lancer dans le téléchargement des logiciels de la séance 3.1 du MOOC qui probablement provoqueront :

<ul> (car j’absorbe parallèlement le cours !)

  • le gavage total de mon disque dur, celui-ci ayant une capacité de clef USB première génération,
  • des bugs en pagaille,
  • une grosse crise de stress, une hypertension frôlant les 21, voire un AVC,
  • et plus si affinité…(larmes, drame familial, divorce, suicide du chat.)

</ul>

J’avais trouvé une belle image de pingouins à bidouiller.  Forte des cours et recommandations, je n’écoute que mon courage et clique sur la mention « Droits de reproduction« . Je lis le pavé, je comprends que je peux reproduire dans le cadre d’un travail scolaire, mais pour plus de sécurité je décide de contacter le Musée canadien de la nature (rien que ça !). Je me fends d’un mail, je sollicite, explique, détaille, explicite. Eh bien, j’ai eu une réponse !

Message du 21/01/16 15:12
> De : « Questions » <Questions@mus-nature.ca>
> A : « XXXXXXXXXX » <XXXXXXXXXXXX>
> Copie à :
> Objet : RE: reproduction de photo (alca torda)
>
> Bonjour Christine,
> Le musée ne détient pas le droit d’auteur pour cette photographie. Par conséquent, nous ne sommes pas en mesure de vous donner la permission de l’utiliser.
>
> Bonne chance avec votre blog.

Bon, là, j’ai laissé tomber. J’ai fait un dessin.