Esperluette !

Mon utilisation quotidienne du clavier de l’ordinateur se limite à quatre doigts : soit deux par main. Encore ces doigts sont-ils utilisés l’un après l’autre, dans un ordre aléatoire, sans aucune logique (le croisement de mains, comme au piano n’est pas exclu.)
Bizarrement, les index ne sont jamais mis à contribution et restent un peu suspendus en l’air, alors que l’annulaire gauche est absolument (seulement et seulement) consacré à la touche « a ».

Lorsque j’ai commencé à fréquenter le web, il m’a quand même fallu une bonne année pour intégrer où se trouvait la touche « @ ». Seuls les signes de ponctuation accessibles avec la touche « maj » me sont évidents.

En temps normal, les signes bizarres ne me servent qu’à « parler » comme le capitaine Haddock, ou transcrire une fausse langue inventée pour les besoins d’un dialogue bizarre.

Il y a une dizaine de jours, j’ai rencontré « html » : j’ai découvert Chevrons. « Chevrons » devrais-je dire, car ce sont des jumeaux hétérozygotes, « Ouvrant et Fermant », comme Plic et Ploc, ils ne vont jamais l’un sans l’autre. Une fois sur deux, je me plante, je ferme avec l’ouvrant (ou inversement, ou le contraire…et réciproquement).

Barre oblique(*), elle, se voit remplacée par « point-virgule » à ma grande surprise quand je me relis. Quant à « = », il me demande une auscultation systématique du clavier pouvant durer jusqu’à plusieurs secondes.
(Dans ces conditions s’inscrire à un MOOC de codage est un défi personnel d’une inconscience rare!)

Puis j’ai fréquenté « CSS » quelques jours, qui m’a fait découvrir l’emplacement de « dièse » et des jumelles » Accolade ». Très exigeantes, les accolades ! Elles me demandent deux doigts simultanés, et il faut me voir appuyer sur la touche « Alt Gr » avec l’index, pendant que le majeur opère un grand écart vers la touche « = » !

Il y a trois jours, PHP a fait irruption dans ma vie. (Mon compagnon vit très mal ce ménage à trois, je sens que mon aventure, si elle s’éternise, va causer des dégâts.)
Ah la la ! Ouh la la ! Oï,oï,oï ! C’est l’amour vache !
Je t’en filerai, moi, des $, des [, des ], des & !
J’ai les doigts tout tordus.

Mais je pardonne..Esperluette, c’est un si joli mot !

Esperluette

 

(*) Je REFUSE de dire « slash », je dis « barre oblique », je ne dis pas non plus « hashtag », « dièse » est plus joli, ni « pull-over » mais « chandail » : j’adore les termes désuets, c’est mon petit côté Jean d’Ormesson.