Louise II (le retour)

mes deux

 

épisode 3 : les plus courts sont les meilleurs

Par un mystère très mystérieux, le train n’arriva pas.

En fait, si, il arriva.. mais  pas au Mont-Alto, ni même en Berzégovie.

« Tiens, on n’est ni au Monte-Alto, ni en Berzégovie » songea Louise en se frottant les yeux.

(Je rappelle que Louise s’est endormie à la fin de l’épisode précédent )

Elle y voyait un peu trouble. Elle extirpa une thermos d’un de ses sacs en plastique, s’en versa un bon tiers sur les genoux et le reste dans un mug d’un demi-litre. (je vous laisse faire le calcul de la contenance totale de la bouteille thermos, moi ça file mal à la tête…).

Se frottant derechef les mirettes, elle réussit à accommoder et crut à une hallucination.

Ptain ! elle était dans la Creuse.

(à suivre)

 

Où y a de l’Eugène…(14)

 « Si seulement j’avais eu le quart de son imagination ! » (Isaac Asimov)

J’ai trois nouveaux jouets : un ordinateur, une palette graphique et, et, et un logiciel video qui tient la route (nan, pas d’accent à video, cf Ciceron :  je développe pas, j’ai pas le temps). Depuis avant-hier, je me suis lancée dans un « tiroir » terrible : une bidouille animée  : tu bosses 16 heures, t’as 8 secondes d’animation. Ça ! ça, c’est du rendement !
Le projet (version courte) fait 1 mn 20. Faites le calcul (moi j’ai la flemme). (j’vais p’têt raccourcir un peu, notez bien, parce que mes journées n’ont que 24 heures et encore, pas toutes). Sinon, pour l’illustration « à la Une », qui est composée à partir de trois fichiers images différents, j’ai fait des recherches sur le web, genre : dynamite, pain de plastic, explosifs. Pour l’instant, tout va bien, je suis encore en liberté. (Si ma porte explose et que la BRI ou le RAID débarquent dans le salon, je compte sur vous pour me tirer de là…) A bientôt (peut-être).

résumé : Louise, Dominique, le Verduret arrivent à la ferme où se trouve la trappe qui permet d’accéder à un tunnel qui, lui-même, mène au château de Blépaphore. C’est pas concis, ça ?

Ils descendirent les quelques marches et s’engagèrent dans le tunnel. Read More

Saaam’di matin, le roi, la reeiiine…

Ce matin, le choix s’est imposé de lui-même : café-aspirine-clope. Je me suis traînée ( » en me maintenant le cerveau dans l’axe » selon la formule de Louise), vers l’ordi pour le rituel : e mails, blog, journal. Alors, alors, j’ai trouvé ça ! :

commentaire patou

Et dans mes mails y avait ça :

« Merci de prendre en considération ma photo (il n’y a pas de virus dans la pièce jointe – logiquement)
Voici une photo de Jacqueline ma chatte, sans truquage, il y a bien le gilet (acheté pour l’occasion) et le parapluie, j’espère que le fait qu’il ne soit pas tenu ne sera pas éliminatoire.
En plus en ce moment c’est à la mode les photos de chattes, donc en toute logique, vu le nombre de participant et l’excellente photo je devrais décrocher le 1er prix, sinon je peux participer dans la catégorie 2, le chât t’y ment de Tyran
Bonne réception.

chatgilet

 

Là, je me suis dit que ça valait le coup de tenir ce blog. Juste pour les quelques personnes qui contribuent et participent à mes dingueries (parce que c’est pas facile d’avoir l’impression d’être la seule à être dingue).

Bon, sinon, j’vais peut-être détailler un peu plus les résumés pour que Patou45 comprenne quelque chose à cette histoire (quoique…)
Et puis pensez à m’envoyer vos Jacqueline (avec ou sans gilet, avec ou sans parapluie) et vos châtiments de Tyran.

 

 

Titre (en cours de recherche)

aspirine

Voici une histoire idiote, sous forme de feuilleton.
Selon toute logique, l’épisode 1 devrait être suivi du 2, du 3, du 4, du 5, du 6, du 7, du 8, du 9, peut-être même du 10 (faut voir…)…et il n’est pas exclu que même ça continue après..et si possible, dans le bon ordre.
Ce feuilleton n’a pas encore de nom car c’est un feuilleton innommable.

Chapitre 1 : une poule dans un mur

Louise avait un mauvais goût dans la bouche.
(Ah, oui, l’héroïne s’appelle Louise, j’ai longtemps hésité entre Louise et Ema, mais à un moment, il a fallu choisir.)( Notez que Lolotte ou Gigi étaient dans l’ordre des possibles aussi..) (ou Luce) (ou Jeanne) (oui, bon, j’arrête) (mais si vous avez d’autres idées, on peut soumettre ça au vote). Read More

Récompense

Ah, chui fière de vous ! (je ne sais pas exactement de quoi, mais je suis fière quand même !). J’ai donc décidé de vous octroyer une petite récompense. Un truc qui va VRAIMENT vous faire plaisir, vous combler, même.

Je vois, à vos yeux d’enfants émerveillés devant les présents laissés par le père Noël, que vous avez deviné, et que je suis en passe de répondre à vos attentes et à vos rêves les plus fous.

Car maintenant que le MOOC touche à sa fin, vous vous dites :  » Ah comment vais-je faire pour vivre sans FUN université ? Comment vais-je supporter le sevrage ? N’y aurait-il pas un petit projet 4, qu’on appellerait 3, (à moins que ce ne soit l’inverse ) à réaliser encore, qu’on n’aurait pas vu dans un des coins du cours ? N’y aurait-il pas encore une petite vidéo cachée ?

Cette vidéo cachée, elle existe ! J’en ai trouvé une trace. Juste la première page PDF d’un support de cours, en 4.6 !

J’ai réussi à en faire une capture d’écran. Mais dès mon retour de vacances, c’est décidé, j’entreprends des fouilles : je mettrai la main dessus et je la trouverai !

En attendant, je vous laisse découvrir la preuve tangible de ce que j’avance :

LA VIDEO CACHEE DU MOOC

video2supp

Je suis sûre que c’est un truc torride. Peut-être même que le héros, c’est N. Delestre et qu’il y a aussi N. Malandain en guest star !

Patientez un peu, on verra ce qu’on verra quand j’aurai mis la main dessus !

 

 

 

 

 

 

Index.php

C’est l’histoire d’une fille qui s’est inscrite à un MOOC qui commençait en janvier, qui sait à peine retrouver un document enregistré, ou qui ferme TOUJOURS la mauvaise fenêtre de son navigateur (« vous êtes sur le point de fermer 14 onglets » ! ANNULER !ANNULER!) ou encore qui tachycarde s’il faut envisager de mettre à jour Firefox.
(ça explique en partie le foutoir qui règne sur ce blog, cette espèce d’inexpérience des bonnes pratiques webiques.)
Bref, elle se lance dans les videos, les tutoriels, les PDF, elle combat le vagrant, et s’attaque au html (qui est tapi dans un bouquet de fichiers. Le fichier est…bon je reparlerai une autre fois des fichiers.)

Et c’est pile au moment où elle découvre ce qu’est un lien absolu que son homme lui annonce triomphalement : « Chérie ! J’ai acheté des billets pour Madère ! »
Sur le coup, elle lève le nez de l’écran et se demande si elle a bien entendu, et, si oui, si le lien absolu ne va pas devenir relatif…
« Pour où ? bêle-t-elle
– Pour Madèèèèèèèèèèèèèère !
– Euh, pour quand ?, j’voulais dire… glapit-elle, car elle parle aussi couramment le renard.
– Pour le 9, c’est dans à peine 10 jours ! lui répond naïvement l’inconscient.
– Mê, mê, mêêêê, re-bêle-t-elle de plus belle, mê tu te rends paaaaaaas compte !!! Comment j’vais faire, moi, avec mon MOOOOOC ?
– Avec ton quoi ?
– Mon MOOC !
– Ah ! ton MOOC ? Ben tu le reprendras après, c’est pas grave ! »

Allez donc expliquer que vous auriez préféré passer toutes vos vacances à mater les videos de M. Mainguenaud ou de N. Delestre, à vous vautrer dans les plaisirs de la soumission du sujet, ou à errer dans des labyrinthes de guingois avec des portes mal alignées, tout ça avec des énigmes débiles niveau C.P. du genre : « département français » ou encore « Vers les aurores boréales » ?

La fille a plus le choix, elle met les bouchées quadruples (doubles, ça suffit pas vu son niveau initial). Si elle est pas au boulot, elle MOOC, 16 heures par jour, sauf quand elle passe l’aspirateur pour se détendre (cf post précédent) ou quand elle prépare ses bidouilles pour décorer son blog ou écrit des histoires pour faire rire les gens.

Bon ce soir j’ai fait ma valise. J’ai « soumis » le projet 2 qui est en fait le 3, mais on va pas entamer une polémique sur la logique ordinale vs cardinale ce soir : que peut-on dire à quelqu’un qui considère que la première pièce a pour valeur 0 ?

Dans ma minuscule valise de cabine il y a deux, oui, deux énormes chaussures de rando, format XXL, genre chaussures de ski (j’ai la cheville fragile), un sac de culottes et de chaussettes dans la chaussure droite, un sac trousse de toilette dans la gauche, dans les interstices, trois T-shirts. Sinon, y avait plus de place pour mon ordi (qui de portable n’a que le nom):
C’est un truc qu’on m’a donné y a dix ans et qui devait déjà en avoir huit à l’époque. De loin, on dirait l’attaché case de Sean Connery dans James Bond. De près aussi.
« T’emmènes quand même pas ton ordi ? s’étonne mon bourreau.
– Ben, comment j’vais valider mes pairs sans ordi ? m’insurge-je-je-je.
– Ben y a des internet cafés là-bas ! hausse-t-il les épaules.
– Ah ? Parce tu crois que j’vais installer Vagrant sur l’ordi de l’internet café de Funchal ? Hein ?!!!! C’est ça que tu crois ? »

Bon, va falloir être forts, les amis ! Sauf pluie battante, grêle, averses de grenouilles, coulées de lave barrant les chemins de rando, peu de chance de voir un nouvel article avant le 22. Mais si vous me donnez votre adresse, j’vous enverrai une carte postale !vacances

 

 

« C’est pas gentil de se MOOCquer ! »

Bon d’accord, c’est pas gentil de se MOOCquer, mais parfois, ça fait quand même du bien…et là, j’ai pas pu résister. (Je résiste rarement, il faut dire, surtout si les perches tendues ont le format séquoia ( c’est une image) ).

(j’adore mettre des parenthèses dans les parenthèses avec des « . » derrière, j’ai l’impression d’écrire en php. (dont acte)).

Mais je m’égare…
Situation : une Christine désespérée va sur le fil de discussion du MOOC  « soumission et évaluation du projet 3 ». (normalement, c’est pas trop mon truc les forums de soumission,  de cuissardes et de martinets : je préfère les trucs plus soft…)

Dans un des posts, je rédige un commentaire (attention, pas une réponse ! non. juste un commentaire…) et là, là, là, (imaginez que c’est écrit en énorme), qu’est-ce que je m’aperçois-je ? de quoi-t-est-ce que je me rends-je compte ?

Que les icônes ont des liens mal branchés, ratés, nuls et non avenus, (c’est le cas de le dire), bref que c’est mal boutonné, que lundi va avec mardi, (un peu comme si la pièce n°5 de votre labyrinthe débouchait direct sur la sortie, voyez ce que je veux dire ?)

liennaze

codelien

 

Essaie d’entrer du code, Lucien, t’auras un lien.

 

Avec celui-ci t’auras une image, même si t’es pas sage !
 

imageliste

Je me suis donc fendue un commentaire,  sous la réponse de M. Delestre :

(je copie/colle)
… Sinon, mais c’est un a parte, les petites icônes, pour que nous puissions dans nos « post » inclure un lien, du code, des listes, sont mal reliées (l’icône code propose un lien; l’icône image propose une citation, l’icône liste propose une image). Ca me fait quand même plaisir de voir que personne n’est à l’abri d’un lien relatif mal branché ! (pouffe de rire, mais gentiment, hein…n’allez pas vous vexer)
et de compléter :
Je rajoute que « vos » liens mal-t-à propos ne se présentent que dans la partie  » commentaire »(partie grise)! Dans la partie « réponse » les liens sont valides (là le script doit être correct, y a quelque chose entre les balises…). Bon alors, ma contribution à l’amélioration du site de Mines Télécom, ça vaut pas l’équivalent de la moyenne au projet 2 ?
Très irrévérencieusement vôtre !

 

gniiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!! y a quand même des moments jubilatoires dans la vie !

 

 

 

 

 

droit d’image !

Allez hop, une petite bidouille, avant de me lancer dans le téléchargement des logiciels de la séance 3.1 du MOOC qui probablement provoqueront :

<ul> (car j’absorbe parallèlement le cours !)

  • le gavage total de mon disque dur, celui-ci ayant une capacité de clef USB première génération,
  • des bugs en pagaille,
  • une grosse crise de stress, une hypertension frôlant les 21, voire un AVC,
  • et plus si affinité…(larmes, drame familial, divorce, suicide du chat.)

</ul>

J’avais trouvé une belle image de pingouins à bidouiller.  Forte des cours et recommandations, je n’écoute que mon courage et clique sur la mention « Droits de reproduction« . Je lis le pavé, je comprends que je peux reproduire dans le cadre d’un travail scolaire, mais pour plus de sécurité je décide de contacter le Musée canadien de la nature (rien que ça !). Je me fends d’un mail, je sollicite, explique, détaille, explicite. Eh bien, j’ai eu une réponse !

Message du 21/01/16 15:12
> De : « Questions » <Questions@mus-nature.ca>
> A : « XXXXXXXXXX » <XXXXXXXXXXXX>
> Copie à :
> Objet : RE: reproduction de photo (alca torda)
>
> Bonjour Christine,
> Le musée ne détient pas le droit d’auteur pour cette photographie. Par conséquent, nous ne sommes pas en mesure de vous donner la permission de l’utiliser.
>
> Bonne chance avec votre blog.

Bon, là, j’ai laissé tomber. J’ai fait un dessin.