ad augustam, per angustas (13)

 » Faudrait voir ce que ça donne quand elle a fumé » (Richard Brautigan)

A ceux (zécelles) qui, comme Sylvie94, décrochent, n’arrivent pas à suivre, ne comprennent rien au calendrier niveau 1, confondent Nicéphore et Barondin, ne savent toujours pas qui est Diurne, je réponds : « C’est pas grave, vous pouvez juste regarder les illustrations ». (par exemple j’aime beaucoup celle du dessus, là, aujourd’hui…)

résumé : Louise apprend qu’à la rentrée de septembre, les postes de ses collègues non-titulaires ne seront pas reconduits et que les gens avec qui elle rigole bien vont quitter son établissement . Ça la gave grave. Du coup, elle a super mal à la tête. (comment ça, c’est pas ça, l’histoire ?)

« Ptain, j’ai pas l’ombre du début d’une amorce d’idée, résuma Louise, en reposant sa tasse de café. Vous avez une idée, vous ? 

– Pas la moindre, la rassura Dominique. Comment voulez-vous qu’on s’y prenne pour délivrer Verduret, récupérer le Barondin chez Blépaphore, voler le Nicéphore  chez Diurne sans que ça soit un tout petit peu compliqué ?»

Louise et Dominique retombèrent dans un silence morose. Dominique s’admirait les ecchymoses, Louise grignotait des aspirines. Dominique s’endormit sur le lit de Louise.

Louise, soudain, le réveilla en le secouant comme un prunier.

«  Dominique, j’ai trouvé ! J’ai conçu un plan extrêmement simple ».

Il était minuit, deux ombres glissaient dans les rues de Monte-Alto. Une porte fut forcée, les ombres s’engouffrèrent pour réapparaître une quinzaine de minutes plus tard, portant deux sacs sur leurs épaules. 

A sept heures, le matin suivant, Diurne descendit aux geôles du palais. Son visage calme exprimait détermination et… détermination. Il se fit ouvrir les différentes grilles et cadenas des couloirs qui menaient aux sous-sols du palais. Enfin, il arriva devant la cellule où Verduret, piteux, faisait déjà ses gammes. Diurne, d’une voix étouffée se fit ouvrir la porte et renvoya le garde d’un geste impératif. Diurne entra dans la cellule, et repoussa la porte. D’un mouvement, il ôta sa cape et posa sa tête par terre.

Enfin, pour être plus précis, Louise ôta sa cape et posa la tête en cire de Diurne, qu’elle avait fixée sur une espèce de disque de bois qu’elle portait elle-même en guise chapeau.

chapeau dirune

«  Punaise, fait rudement chaud là-dessous ! »

Verduret lui sauta au cou et commença à lui embrasser les deux joues.

«  Dominique RDM ! n’en profite pas ! Tiens, voilà un habit de garde, dit elle en désignant un sac qu’elle détacha de sa ceinture, et des échasses aussi , dépêche-toi. Dominique (l’autre) nous attend dehors avec un attelage rapide. »

Titubant sur ses échasses, Dominique RDM le Verduret précédait Louise dans les couloirs, Louise-Diurne assurait l’équilibre général du montage nain-échasse, mais son champ de vision était assez réduit et elle suait à grosses gouttes.

Arrivée dans le hall, elle congédia les gardes. Elle ouvrit les portes. Verduret trébucha sur les premières marches, s’affala lamentablement dans le gravier de l’allée, se releva en gigotant des échasses, embarda vers l’attelage dont les chevaux tournaient au ralenti et dans lequel il se hissa tant bien que mal.

Ils filèrent à vive allure dans les ruelles encore désertes et abandonnèrent leur chariot aux portes de la ville. Ils revinrent lentement vers la rue Platchik tout en discutant. Verduret, à tout moment, essayait de tripoter Louise mais elle lui assénait une claque, un coup de coude ou une taloche à chaque tentative. « Mais Looooouiiiiiiise, bêlait-il en guise d’excuses, tu ne sais pas ce que c’est, toi, d’être en prison puis mis en présence d’une femme comme toi ! ou de n’importe quelle femme, admit-il, soudain réaliste. »

Dominique s’impatientait un peu et menaçait Verduret d’un retour en cellule. Il accéléra le pas. Verduret trottina derrière lui. Ils s’engouffrèrent dans l’appartement de Dominique. La porte avait été remplacée par deux pans d’armoire. D’un commun accord, Louise et Dominique décidèrent de s’asseoir assez loin du lieu de la future explosion. Dominique alla dans la cuisine faire du thé. Il entendit un bruit de gifle immédiatement un « aïe ! », il revint avec la théière fumante et posa le plateau par terre (le plateau de la table ayant servi de porte avant d’être pulvérisé l’avant-veille).

«  Bon, c’est pas tout ça, mais maintenant qu’on a libéré cet obsédé sexuel, on fait quoi ?

– Comme hier, répondit Louise, on attend d’avoir une autre idée ! »

(à suivre )

10 commentaires

  1. moocreflexion · mars 25, 2016

    Bel homme ce Diurne ! Barbiche et moustache raffinées… Traits fins, teint lumineux (non fumeur à coup sûr), regard intense mais pas ténébreux… oui, un bel homme ma foi.

    J'aime

    • l'excédée · mars 25, 2016

      Et encore, hein, tu l’as pas vu en vrai !

      J'aime

      • moocreflexion · mars 25, 2016

        Eh bien, félicitations madame ! Mais c’est toujours ainsi, les beaux ne sont plus disponibles. Il a un frère jumeau libre (monozygote SVP) ?

        Aimé par 1 personne

  2. moocreflexion · mars 25, 2016

    Au fait, dans ton épisode, nous n’avons pas eu droit à un seul tiroir. Pourrait-on en savoir plus sur la dynastie des Diurnes ?

    Aimé par 1 personne

    • izabelleb · mars 26, 2016

      oh oui! des tiroirs. On met tout plein de choses dans les tiroirs. Il ya des monstres aussi. Tiens d’ailleurs, y’a pas de méchants pas bô plein de bras et de pâtes (celles qu’on mange).
      Alors moi, je bloque sur les noms des dynasties. T’imagine si en plus, il faut se souvenir de leur HISTOIRE? Suis HS, là…

      Aimé par 1 personne

  3. izabelleb · mars 26, 2016

    Magnifique rebondissement! et quelle idée!!! mais où trouvez-vous toute cette inspiration, gente dame? Je démarre ma journée sur un fou-rire… parce que c’est EXACTEMENT cela que je me suis dit! « mais pourquoi elle parle de prof? ». On sent un agacement légèrement perceptible.

    Aimé par 1 personne

    • ColetteS · mars 26, 2016

      D’abord elle parle pas de prof mais de collègues non-titulaires !
      Les profs ça vit dans une Dynarchie (du latin dynausorus, en référence à un mamouth qu’il a été un temps question de dégraisser) qui a pour roi Eduknatt Ehmeuhéssère, avec plein de baronnets, de petits ducs et duchessettes, des tas de princes Ypal (les princes veulent tous s’appeler Ypal et les femmes Ypale mais en refusant de féminiser leur titre parce que princesse ça fait tout de suite moins sérieux). NB : les princes Ypal ou Ypale les plus ambitieux(ses) finissent par être adoubé(e)s ‘Proho Vizeurh (sorte de grand vizir, un seul genre) dans leur État Blissman (sorte de principauté généralement plus grande que celle des princes Ypal et Ypale mais toujours fief de la Dynarchie).
      Y’a aussi des dynasties (les Zagrégés, les Sertis-Fiés, les Sépés-Heux,…), des gens sympas et des crétins dans tous les camps…
      Contrairement aux profs, les collègues non-titulaires ça vit ou ça peut et ils sont souvent appelés des SEBF ( Sans État Blissman Fixe) : les Titulh Harizés (ceux qui ont obtenu une charge officielle non systématiquement transmissible à leur descendance) sont parfois moqueurs, voire cyniques.

      Aimé par 2 personnes

      • izabelleb · mars 26, 2016

        Christiiiiiine, une seconde main…. Yep! cela va faire des zistoares top d’enfer!

        Aimé par 1 personne

      • l'excédée · mars 26, 2016

        Je SUIS moqueuse, voire cynique !
        (mais bêtement solidaire, et donc probablement en grève totale, illimitée, fine écume de la vague déferlante du prolétariat organisé, dès la rentrée !)

        Aimé par 1 personne

  4. l'excédée · mars 26, 2016

    Ouaip, chui educat’natio… un jour j’vous raconterai, dans un néréha (ça au moins, peu de personnes connaissent.
    Et là, là, le feuilleton risque d’être grandiose !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s